Assurance vie: suis-je trop assuré?

Nous l’avons vu dans un billet précédent, la perte de revenu suite à un décès ou une invalidité peut avoir des conséquences impossibles à gérer pour une famille. L’assurance est donc un mal nécessaire.

C’est bien beau tout ça, mais combien faut-il en prendre? Combien de temps devrais- je la garder en vigueur? Le processus qui permet de répondre à cette question est une analyse qui tentera de cerner vos besoins.

Un exemple

Prenons l’exemple d’un couple 40 ans avec enfants où un seul des deux parents occupe un emploi pour 60 000$ annuellement[1]. Ils ont besoin pour vivre de 50 000$ par année. Le deuxième parent pourrait gagner 30 000$ par année advenant le décès du premier.

 

Montant annuel nécessaire 50 000$
Revenus provenant de l’épargne  0$
Besoins du défunt (20%) (10 000$)
Salaire du survivant  30 000$
Manque 10 000$

 

Le défunt emporte avec lui en moyenne 20% des dépenses de la famille.  Dans ce calcul il manquera 10,000$ par année. Pour compenser ce montant jusqu’à ce que le couple prenne sa retraite, en tenant compte d’un rendement et de l’augmentation du coût de la vie[2], il leur faudra 220 000$.

De ce montant, il faudra aussi soustraire ce que le parent pourrait avoir dans un régime d’employeur. En assurance-vie, vous pouvez transformer votre protection collective en protection individuelle avec certaines restrictions dans les 30 jours suivant votre départ d’un employeur, même si vous n’êtes pas assurable. Puisque les régimes d’employeurs sont souvent bon marché, il est important de les inclure dans le calcul.

En terminant, il est souvent rentable de payer nos dettes après un décès, plutôt que de continuer à faire des paiements. Si c’est le cas, il faut ajouter un montant, en plus du nécessaire pour régler les frais funéraires.

Pendant combien de temps?

L’autre aspect à considérer est la durée. Un contrat temporaire est beaucoup moins coûteux qu’un contrat permanent. Voyez le tableau suivant pour une couverture de 400 000$[3]. Le T100 et la vie entière coûtent environ onze fois le prix du T10, six fois le prix du T20 et plus de trois fois le prix du T30. La différence est donc importante.

 

Type de contrat – Couverture de 400 000$ Prix
Temporaire prime fixe pendant 10 ans (T10) 296$
Temporaire prime fixe pendant 20 ans (T20) 533$
Temporaire prime fixe pendant 30 ans (T30) 944$
Vie entière, avec valeurs de rachat 3355$

 

SI l’objectif est de pallier à la perte de revenu issu de votre travail, votre besoin devrait diminuer progressivement à chaque année où vous vous approchez de la retraite. Une fois à cette période de votre vie, si vos revenus de retraite sont suffisants, il ne devrait plus y avoir de besoin à couvrir.

Montant annuel nécessaire 50 000$
Revenus provenant de l’épargne  50 000$
Besoins du défunt (20%) (10 000$)
Salaire du survivant  0$
Surplus (10 000$)

 

Les personnes qui ont besoin d’un contrat permanent, qui justifieraient de payer 3 à 11 fois le prix d’un contrat temporaire, sont ceux qui ont des besoins particuliers. Un exemple serait un propriétaire immobilier qui voudrait céder ces immeubles à ses enfants mais qui craindrait de ne pas avoir les liquidités nécessaires à son décès pour la facture d’impôt qui l’attend. Un propriétaire d’entreprise pourrait avoir des besoins semblables. Ce sont plutôt des exceptions que la règle générale.

Les exemples dans ce billet sont simplifiés. Beaucoup de considérations peuvent changer les calculs de façon importante. Il est donc utile d’être encadré par un professionnel pour faire ces démarches. Cependant, les conseillers en sécurité financière sont pour la plupart rémunérés par des commissions qui varient en fonction de la prime. N’hésitez donc pas à poser des questions sur le calcul de votre besoin et si nécessaire à demander une deuxième opinion pour avoir l’heure juste.

 

Ce texte est le troisième d’une série de six billets sur le thème de l’assurance. Dans un prochain billet, nous expliquerons le parcours à obstacle de l’assurance invalidité.

 

J’aimerais en savoir plus


[1] Pour simplifier, nous supposerons qu’il s’agit de montants après impôts.

[2] Un rendement de 3% annuellement et une inflation à 2%.

[3] Homme standard non-fumeur 40 ans. Le prix utilisé est le moins cher disponible, arrondi au dollar près. Source : Lifeguide en date du 5 avril 2016. Contrats à prime garantie, renouvelable et transformable.