Un livre sur les finances personnelles, en as-tu vraiment besoin?

Pierre-Yves McSween provoque et nous force à réfléchir à notre consommation.


Vous avez du mal à joindre les deux bouts? Vous ne savez pas où va votre argent? Vous dépensez plus que vous ne gagnez sans en tirer un bonheur correspondant? Pierre-Yves McSween a plusieurs hypothèses que vous voudrez considérer dans son livre « En as-tu vraiment besoin? » aux éditions Guy Saint-Jean.

À travers de courts chapitres, l’auteur provoque et questionne tous les aspects de notre consommation pour nous inciter à réfléchir aux conséquences. Tout y passe. Si vous pensez que votre voiture vous coûte 200$ par mois, vous avez probablement oublié des coûts. Vous êtes un esclave des marques ou de la dernière technologie, McSween a quelques mots pour vous. Et que dire des !%#*?& cartes de points, des fêtes d’enfants et des cravates? Eh misère….

En as-tu vraiement besoin?

Peut-être que oui…

Il faudra être patient avec l’auteur à travers ces réflexions. L’auteur s’aventure parfois sur des terrains très glissant, en faisant mine de remettre en question le mariage, les enfants, le travail, l’équilibre, les choix de carrière. Ce n’est cependant qu’une feinte. Après nous avoir souligné les aspects financiers, il concèdera dans une bulle de dialogue qui tient lieu de conclusion, que l’aspect financier est une considération parmi d’autres.

McSween ne nous invite pas à devenir un moine bouddhiste ou à adhérer à la simplicité plus ou moins volontaire. Plutôt, il nous explique clairement qu’il ne sera pas possible d’avoir le beurre et l’argent du beurre, que les ressources dont nous disposons ne sont pas illimitées à l’échelle d’une vie. Si vous ne vous sentez pas d’attaque pour résister au(x) prochain(s) Iphone, il faudra renoncer à autre chose. Si vous êtes incapable de vous sentir en sécurité dans une voiture usagée, les vacances dans le sud devront peut-être attendre. Ce qui ne peut pas attendre, c’est un fond d’urgence et de l’épargne pour le futur, lesquels permettent de s’affranchir d’un boulot insatisfaisant, de composer avec les conséquences imprévues de la vie et de saisir des moments importants dans la vie (Carpe diem! dit-il souvent).

La grande force de cet ouvrage est la vulgarisation efficace de certains enjeux complexes, comme l’assurance de personne, les dossiers de crédit, le placement, ou le prêt automobile. Si tous ces sujets vous donnent habituellement le haut le cœur, n’ayez crainte. Cet enseignant au cégep a testé des analogies et ses explications à de nombreuses reprises. Il ne s’agit pas d’un brulot écrit en quelques heures.

Donc ce livre, en as-tu vraiment besoin? Si vous devez remettre en question votre consommation pour éviter d’être esclave de vos dettes, vous y trouverez de nombreuses pistes de réflexion et il est probable que vous puissiez en utiliser quelques-unes.